Depuis 15 jours voire davantage pour certains, les étudiants du BTS Bio-Analyses et Contrôles du lycée Jean Macé s’adaptent aux mesures de confinement dues au coronavirus.

Étudiants et enseignants de l’équipe pédagogique ont réagi rapidement pour garder une certaine « proximité » et assurer la continuité pédagogique indispensable.

 

Une situation inédite

         Depuis deux semaines, étudiants et professeurs correspondent par courriels, via les plateformes Pronote, Moodle et en visioconférence via Discord ou « Ma classe à la maison » du CNED. Les possibilités sont multiples, lorsqu’elles fonctionnent. Mais cette variété d’outils permet à tous de rester en contact avec le lycée.

« La situation présente n’est pas simple mais le plus important c’est de rester motivés face aux prochains examens. Les professeurs ne nous laissent pas sans rien et nous accompagnent un maximum. Le but est de rester dans le contexte scolaire. Mais il ne faut pas oublier de faire des pauses et de prendre du temps pour le reste. » constate Érika, qui sait rester positive.

En effet, le travail continue par télétravail et parfois à un rythme important. À la fin de la première semaine, un bilan a été fait de façon à diminuer la charge de travail, trop importante pour les étudiants mais aussi pour les enseignants.

 

 

Des côtés positifs

           Une expérience dont on peut mettre en avant, malgré tout, des côtés positifs, comme l’explique Emma : « Nous devons apprendre à vraiment travailler par nous-mêmes. Cela nous permet d’avoir une réelle autonomie. Nous remarquons que c’est plus dur d’apprendre les cours, car nous ne sommes pas en classe pour avoir les explications directes de nos professeurs. Mais heureusement qu’ils sont tout de même là pour nous aider quoi qu’il arrive. Dans la classe nous sommes également plus solidaires : cette période de confinement nous a permis de mettre nos différends de côté et de tous s’entraider les uns et les autres. »

           Autonomie et entraide sont des termes qui reviennent assez souvent dans les témoignages des étudiants.

 

 

Retour aux sources

Les étudiants sont, pour la plupart, rentrés chez leurs parents.

« Depuis le début de cette période, j’ai retrouvé ma petite chambre d’enfance chez mes parents : simple, calme et pleine de souvenirs. » confie Hélène qui aide aussi ses parents dans leur travail lors de ses moments de pause.

 

Savoir organiser son temps

Le maître-mot est l’organisation. Il faut se faire un planning. Les BTS de deuxième année ont les épreuves finales au mois de juin, un enjeu important pour eux.

« Dans ce cadre actuel de confinement, nous avons tous besoin d’une motivation. Quand l’objectif des épreuves du BTS n’est pas suffisant, autant utiliser quelque chose de plus radical. La nourriture !! Allez, après 2h de travail, pause cappuccino et beignets. Travailler 2h, faire une pause et recommencer. Le plus compliqué est de gérer la pression de ce rythme (une fois notre organisation de travail trouvée) mais aussi de garder le moral dans ce contexte difficile. » plaisante Léann qui envoie une photo de beignets devant son ordinateur.

 

 

 

Tout le monde s’organise comme il peut et avec les moyens à sa disposition. Mais l’implication est générale, la bienveillance et l’échange sont à l’honneur. Pourvu que ça dure… mais pas le confinement !

 Catégorie: Actualités B.T.S.